La vie aujourd’hui à la Turballe

Je vous écris depuis le pôle de la Turballe, entouré de « ministes » avec qui je m’entraîne sans relâche ! L’ambiance ici est géniale et je progresse énormément.

Un programme de "minist(r)e"
Pendant la semaine, des entraînements de groupe et en solitaire qui me permettent de vraiment prendre le Hader716 en main. Tous les weekends, c'est entraînement sur l'eau avec le coach ou régate interne du vendredi au dimanche. Du lundi au jeudi, j'alterne entre des jours de navigation ou du travail à terre.


Quand je suis à terre, je fiabilise, fais de petites réparations sur le bateau, révise la météo, étudie les tactiques de régate, fais mon administratif, etc.… pas le temps de se tourner les pouces !

J’ai la chance d’avoir dans le pôle deux bateaux qui ont la même carène que le mien. C’est un énorme avantage car, comme nos bateaux se ressemblent, nous pouvons comparer nos vitesses, nos caps et nos voiles.

On apprend les uns des autres et, ça, c’est un énorme plus pour nous.

Découvrez la galerie photos au bas de cette page.

Avant la Turballe

Dans le dernier suivi, je vous parlais de mon voyage en Allemagne pour retrouver HADER SOLUTION, mon sponsor principal et assister au salon dentaire où il exposait. C’était très enrichissant de pouvoir m’intéresser de plus près à leurs technologies. Ils ont, comme dans mon domaine, des termes bien particuliers pour leurs produits et services.

 

Je me suis ensuite rendu aux Sables d’Olonne pour assister au départ de la Mini Transat 2021. Quelle ambiance et quelle émotion de voir les Minis sortir les uns derrière les autres pour se rendre sur la ligne de départ ! C’était un moment spécial pour moi de pouvoir voir le départ de cette fameuse course, un peu plus d’un an après avoir lancé mon propre projet.

 

Le lendemain, avec Jean-Pierre Oudot le directeur sportif du projet, nous avons convoyé le Mini depuis le port de Bourgenay jusqu’à la Turballe. La mer était bien formée, nous avons été un peu secoués pendant les dix heures qu’ont duré le convoyage. Arrivée en début de soirée à La Turballe qui sera désormais le nouveau port d’attache du Hader716. C'est l'ouverture pour moi d'un nouveau chapitre important.

 

Je me suis bien installé dans l’appartement dans lequel je vais rester jusqu’en avril 2022 afin de me dédier à mes entraînements. Je suis fier et reconnaissant d’être arrivé jusqu’ici, à peine plus d’un an après m’être lancé dans cette aventure. 

Le futur

Après tous ces entraînements en mer, il faudra m’attaquer aux diverses réparations sur le bateau.

J’ai pu trouver un chantier pour cet hiver, qui m’accueillera du 15 décembre au 15 janvier 2022. Je pourrai ainsi faire toutes les réparations nécessaires au bon déroulement de la saison de course de 2022.

novembre 2021